Comment trouver des billets d’avion pas chers ?

    Show all

    Comment trouver des billets d’avion pas chers ?

    Trouver des billets d’avion pas chers peut s’avérer être la quête de l’Eldorado.

    Mais en appliquant les bonnes techniques, on peut facilement arriver à faire de sacrées économies !

     

    Être flexible

    Même si le premier réflexe quand on cherche un billet d’avion pas cher est de chercher les dates précises, ce n’est pas du tout recommander pour faire des économies sur le billet d’avion !

    Changer la date de quelques jours ou quelques semaines peut provoquer d’énormes changements tarifaires.

    Le site kayak.fr permet de faire cela très simplement par exemple. Vous avez également un des meilleurs comparateurs du marché, très peu connu dans le monde du voyage mais aussi très performant : ITA Matrix. Malheureusement, on ne peut pas acheter de billets directement via ce site, mais c’est une entreprise qui a été rachetée par Google, dont on connait tous la puissance du traitement des données.

    Posez-vous la question suivante : pourquoi les vols internationaux sont-ils si chers ?

    La réponse tient en une phrase : l’offre et la demande. Quand il y a beaucoup de demandes pour visiter le Brésil au mois de mars pendant le carnaval de Rio, les prix augmentent. A contrario, peu de personnes veulent aller au Brésil durant l’hiver.

    Pour contourner cela, il y a un truc : chercher des aéroports environnants à votre destination finale.

    Par exemple, atterrir à Bangkok en Thaïlande puis prendre le plus jusqu’au Vietnam pourrait sans doute vous faire économiser plusieurs centaines d’euros.

     

    Chercher au bon endroit

    Il n’y a pas vraiment de meilleur comparateur de prix de billets car tous se basent à peu près sur le même algorithme. Il faut donc privilégier celui avec lequel vous êtes les plus à l’aise.

    Toutefois, prenez soin de différencier les comparateurs (Edream, Opodo…) des comparateurs de comparateurs (Kayak, Skyscanner…). En effet, les premiers se rémunèrent en frais de dossier ce qui fait augmenter naturellement le prix du billet. Quant aux seconds, ils facturent les compagnies aériennes pour chaque billet vendu, ou alors en cas d’affichage du vol sur votre recherche. Les prix sont donc plus bas chez un comparateur de comparateurs.

     

    Chercher le bon endroit

    Vous devez être flexible géographiquement également quand vous cherchez des billets d’avion pas chers.

    Vous souhaitez aller passer vos vacances sur les plages de Corse ? Manque de bol, le billet d’avion est à 300 € A/R ! Changez de destination, et allez voir les plages croates ou espagnoles pour 50 € A/R !

    De même, les aurores boréales, on peut les voir en Finlande pour très cher ou en Islande pour pas grand-chose en fonction de la saison !

     

    Passer par un aéroport moins fréquenté

    Certains aéroports sont très fréquentés et les taxes aéroportuaires que doivent payer les compagnies aériennes sont élevées, ce qui ce répercute sur votre prix de billet d’avion !

    Cherchez donc les aéroports à proximité de la ville que vous voulez visiter. Un exemple très simple : l’aéroport de Paris Beauvais. Certes, il est un peu plus loin que Charles de Gaulle ou Roissy, mais finalement, vous pouvez économiser énormément !

    Autre exemple : Berlin ou Londres, qui ont plusieurs aéroports à l’extérieur de la ville où les prix peuvent aller du simple ou double en fonction de la saison.

     

    Passer par une agence de voyage (surprise si possible)

    Alors bien sûr, on prêche pour notre paroisse, mais bien souvent, les agences de voyage (comme nous), négocient directement avec les compagnies aériennes et les locatiers (appartement, maison, ou hôtel) des tarifs préférentiels toute l’année !

    Chez Week-End Surprise, on négocie même les activités sur place avec nos partenaires !

     

    Acheter le billet d’avion au meilleur moment

    Certaines personnes ne jurent que par la réservation de billet d’avion le mardi entre 3h et 5h du matin les jours pairs de pleine Lune.

    Pour l’heure, aucune preuve n’a été apporté quant au jour de réservation optimal. On sait juste que les week-ends sont des périodes à éviter car la majorité des gens ont tendance à réserver à ce moment-là, favorisant les montées de prix artificielles sur les comparateurs. Eh oui, plus une destination est tapée dans le moteur de recherche, plus elle prisée, et les prix augmentent !

    D’ailleurs, les départs et retour en week-end sont statistiquement les plus chers pour la même raison : davantage de demandes/

    En règle générale, il faut réserver les vols nationaux entre 1 à 3 mois à l’avance, et les vols internationaux aux alentours des 6 mois. Réserver plus de six mois à l’avance n’apporte pas vraiment d’économies car c’est beaucoup trop en avance.

    Néanmoins, si vous voyez une bonne affaire se présenter à vous, saisissez-la, que ce soit une semaine ou une année avant le départ !

    Pour finir, ne réserver pas au tout dernier moment. Il y a bien longtemps que les compagnies aériennes ont compris que beaucoup de gens essayaient de réserver à cette période, et ils ont donc verrouillé les prix de dernière minute. Vous avez plus de chance de payer 2 fois plus cher que 2 fois moins cher en réservant en last-minute.

     

    Partir avec un seul bagage en cabine

    Cela s’applique surtout pour les compagnies low-cost comme RyanAir ou Easyjet, mais sachez qu’elles vous factureront vos grosses valises en soute au prix fort : entre 30 et 100 € par valise et par vol !

    Essayez d’alléger votre valise, en particulier si vous ne partez qu’un petit week-end, tout peut rentrer dans un bagage standard de cabine.

     

    Cumuler des miles

    Si vous aimez voyager avec les mêmes compagnies, le cumul de miles peut être intéressant pour vous.

    Il n’est pas utile de ne voyager qu’avec la même compagnie, mais il est nécessaire de voyager avec la même Alliance. Les trois principales alliances sont Skyteam (Air France, KLM…), Star Alliance (Lufthansa…) et One World (British Airways…). Il faut donc essayer de choisir une alliance et de ne voyager qu’avec elle, tout en ayant adhérer à leur programme de fidélité sur leur site internet respectif. Si vous voyagez vraiment souvent, pourquoi ne pas souscrire aux trois programmes de fidélité et ainsi cumuler toujours plus de miles ?

    Vous pouvez même cumuler des miles en utilisant la carte American Express Flying, une carte de paiement disponible à l’ouverte de votre compte fidélité Sky Team. A chaque achat avec cette carte, vous cumulerez 1 mile par euro dépensé.

    A titre d’exemple, un voyage au Viet Nam vous coûtera 40 000 miles chez Sky Team.

    Cela devient donc plutôt difficile d’obtenir quelque chose avec des miles, à moins d’utiliser l’extension Miles Booster, qui s’installer avec le navigateur Chrome, et qui permet de cumuler des miles pour chacun de vos achats effectués par l’un de leurs partenaires ! En plus, vous pouvez dépenser ces miles dans n’importe quelle alliance (et même SNCF ou Europcar et Booking !).

     

    Les erreurs de prix

    Une erreur de prix, c’est un Paris-San Francisco à 120 €. Rare, mais ça arrive et plus souvent qu’on ne le croit !

    Qui ne rêve pas d’un billet à -70% par rapport à un tarif normal ?

    Nos amis anglophones appellent ces erreurs de prix des “fat-fingers discounts”, soit des “erreurs causées par des gros doigts”. Ce sont des erreurs commises par les personnes qui fixent manuellement le prix des billets. Regardez votre pavé numérique, le 4 est très proche de 1, et on peut facilement se tromper de touche !

    La plupart du temps, la compagnie aérienne se rend compte de son erreur rapidement car ce genre d’erreurs est de plus de plus partagées sur les réseaux sociaux et l’afflux d’achats sur ces billets d’avions alertent les compagnies aériennes qui se dépêchent de remettre un prix normal. Il faut être donc très rapide et très chanceux pour obtenir le précieux sésame.

    La compagnie aérienne, lorsqu’elle se rend compte de son erreur peut honorer votre achat 30% du temps. Le plus souvent, elle décide d’annuler simplement la vente en prétextant un bug informatique. Quand vous arrivez à acheter ce type de billets, attendez plusieurs jours pour réserver votre hébergement et vos activités (ou laissez-nous le faire pour vous), au cas où la compagnie aérienne annulerait votre achat.

     

    Faire des escales

    Faire des escales et attendre des heures dans un aéroport, ce n’est pas ce qui a de plus agréable. Mais grâce à cela, on peut faire de grosses économies. En plus, si l’escale est assez longue, on peut même faire une visite de la ville !

    Essayez de viser les gros hubs comme Francfort, Amsterdam ou Atlanta qui font partie des plus gros aéroports du monde et qui drainent chaque jour des centaines de milliers de voyageurs !

    En plus, en faisant des escales et les réservant avec une seule compagnie aérienne, c’est de la responsabilité de la compagnie si votre premier vol a un retard et vous empêche de prendre votre deuxième vol !

     

    Réserver votre vol en navigation privée

    Ce n’est plus un secret pour personne, aujourd’hui, tous les grands sites internet utilisent des cookies pour tracer vos habitudes de consommation. Les comparateurs et les compagnies aériennes ne font pas exception.

    Plus vous allez voir et vérifier le prix d’un vol, plus vous paraissez intéressé par ce vol, et donc plus vous êtes susceptibles d’acheter ce vol.

    Pour éviter cela, lorsque vous avez enfin décidé de franchir le pas de la réservation, mettez-vous en navigation privée (ou vider vos cookies). Pour aller plus loin, utilisez un autre appareil que celui utilisé pour vérifier le prix, et une autre connexion internet ou 3G/4G. En faisant cela, vous êtes un nouveau client aux yeux du site internet, et le prix ne sera pas gonflé.

    Ne vous attendez pas à des miracles avec cette technique, mais vous pouvez réussir à économiser quelques dizaines d’euros !

     

    Changer la localisation et la devise

    Parfois, il arrive qu’une monnaie s’effondre comme le rouble en 2014. Or, les prix des billets d’avion sont basés sur le système GDS et la valeur des devises n’est pas mise à jour en temps réel. Vous pouvez donc facilement obtenir 10 à 30% de réduction en jouant sur la monnaie. Pas besoin d’être un trader new-yorkais pour profiter de cette aubaine, car beaucoup de monnaies se dévaluent un peu chaque jour.

    Pensez à prévenir votre banque lorsque vous achetez dans une monnaie étrangère, car en payant dans une devise étrangère, votre banque peut penser que l’on vous a volé votre carte bancaire. Pensez aussi à calculer les frais bancaires, qui peuvent être souvent élevés, ou alors utilisez une néo-banque comme Revolut ou N26 qui ne facturent aucun frais de monnaie étrangère.

    En changeant la localisation via un VPN par exemple, vous pouvez obtenir 10 à 20% de rabais. En effet, les compagnies aériennes que si l’on est dans un pays riche, alors on pourra forcément dépenser plus d’argent dans un billet d’avion. A contrario, si vous venez d’un pays considéré comme “pauvre”, vous aurez forcément un rabais. Essayez par exemple de mettre votre localisation en Afrique, Asie ou Amérique latine et vous verrez la différence de prix.

    Vous pouvez également vous faire passer pour un habitant du pays que vous souhaitez visiter. Par exemple, le Chili fait payer 600 € pour visiter l’Île de Pâques aux non-Chiliens, et moitié moins cher aux Chiliens (et en première classe en plus).

     

    Technique secrète : le fuel dumping

    Très peu de personnes connaissent cette technique, et nous allons vous la dévoiler en quasi-exclusivité sur notre blog. Rien que cette section, vous pouvez partager cet article avec vos amis et leur recommander les services de notre agence de voyage de Week-End Surprise qui organisent des voyages sans vous donner la destination et en vous concoctant des tonnes de surprises durant votre voyage ! Plus d’infos ici.

    Alors, en quoi consister le terme barbare de fuel dumping ?

    Il est d’abord important de connaître la composition d’un prix de billet d’avion, et ce à quoi cela correspond. Ces informations sont trouvables sur ITA Matrix.

     

     

    Il y a plusieurs informations importantes dans le prix de votre billet d’avion :

    • La Base Fare, c’est le tarif de base du vol, sans les taxes ou les commissions
    • Le YQ (ou parfois YR), c’est le coût du pétrole, ajustable en fonction des fluctuations du cours du pétrole. C’est ce prix que les compagnies aériennes font fluctuer pour augmenter ou baisser un prix en un claquement de doigts, alors même que le cours du pétrole n’a pas bougé. D’ailleurs, il est extrêmement rare que le pétrole double en une nuit !
    • Others taxes and fees : les taxes et commissions en tout genre comme les taxes aéroportuaires ou gouvernementales. Il n’y pas de moyen de réduire ces taxes, mais il faut savoir qu’elles existent. Passer par un aéroport secondaire permet de la faire baisser.

     

    Comment réduire le coût du pétrole et faire baisser son prix de billet d’avion ? Eh bien, c’est ça le fuel dumping !

    Pour faire du fuel dumping, il faut observer trois données : la Base Fare, le YR/YQ et le 3X. Le 3X est simplement le fait d’ajouter un troisième vol à la fin de votre itinéraire, même si vous ne le prendrez pas. Ce vol n’a pas besoin de correspondre aux dates de votre voyage ni être sur le même continent, il s’agit vraiment d’un vol aléatoire ! Par exemple, vous faites un Paris-Bangkok, et votre 3X est Londres-Miami.

    Le 3X va diminuer fortement voire éliminer le YQ, par la magie des systèmes informatiques des compagnies aériennes. Il suffit de trouver un 3X moins que le YR de votre premier vol et vous économiserez automatiquement la différence entre les deux.

    Trouver un 3X est un travail long et fastidieux, mais voici les étapes :

    1. Vous devez trouver un vol qui a une Base Fare très basse et un YQ très haut, par exemple un Paris-Tokyo à 910€ avec une Base Fare à 114€ et un YQ à 580€. Utilisez donc ITA Matrix pour trouver un tel vol.
    2. Utilisez un comparateur de vol qui permet la recherche multi-destinations, comme Kayak ou Orbits, en incluant tous les aéroports à proximité pour votre troisième vol, et en inscrivant Paris-Tokyo en premier vol, et Tokyo-Paris en deuxième vol (avec les bonnes dates bien sûr). Pour ce troisième vol, vous allez devoir essayer plein de combinaisons pour trouver un 3X qui fera baisser votre prix total.
    3. Une fois le 3X trouvé, réservez les 3 vols en même temps pour bénéficier du rabais pouvant aller jusqu’à 500 € sur certains vols comme le New-York-Hawaï !

     

     

    Et voilà, vous avez à présent toutes les techniques en main pour réserver un billet d’avion moins cher !

    Si cet article vous a plus, n’hésitez pas à le partager avec vos amis voyageurs, ils vous en remercieront à coup sûr !

    Pour finir, si vous souhaitez voyager sans connaître la destination, l’hébergement, et les activités, n’hésitez pas à passer par notre agence : Week-End Surprise

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *